Projet C de Nadine Poirier

projet cRésumé

Quand j’étais petite, mon père me répétait sans cesse à quel point j’étais laide. Avec mes cheveux crépus et mon teint de mulâtre, je détonnais à côté de mes sœurs, blondes, à la peau de porcelaine. En vieillissant, je rêvais de ressembler aux mannequins dans les magazines, aux vedettes de la télé. Mais j’ai fini par comprendre que je ne serais jamais comme elles. Jamais jolie. Juste ordinaire. Maintenant, je cache mon manque de courbes sous des vêtements trop grands. Et je m’isole, tentant de devenir invisible aux yeux des autres. Mais voilà, récemment, j’ai trouvé la solution à mes problèmes. À mon manque de confiance. Tout ce qu’il me faut, ce sont des seins plus gros. Je me sentirais tellement bien ! Je pourrais porter des décolletés comme les autres filles, et enfin espérer connaître l’amour… Ma mère et ma meilleure amie me parlent des complications de l’opération. Mais je me fiche de ce qu’elles racontent. Aucun risque n’est assez grand pour me dissuader d’aller jusqu’au bout de mon projet C.


Ma Chronique

Cette maison d’édition m’attire de plus en plus car j’aime les sujets qu’elle aborde.

Après avoir fouiller se que cachait cette collection (Tabou) je suis tombée sur Projet C.

En lisant le résumé je me suis vraiment reconnu dans cette envie de passer sur le billard car je fais partie de la team petite poitrine.

J’ai bien aimé l’histoire même si un point m’a dérangé. Ce point qui m’a embêté est la façon dont Maeva va s’arranger pour pouvoir parvenir à ces fins. Je pense que cela m’a déranger car pour moi, ce n’est pas la bonne façon de faire.

Au-delà de cela, j’ai beaucoup aimé ma lecture surtout à la fin ou la réalité saute au yeux de Maeva qui jusque là n’avait pas voulu voir les vices cachés qu’engendrais une telle procédure. Personnellement, j’ai aussi été un peu bouleversée par les révélations finales et cela m’a fait prendre conscience de certaines choses.

De plus, j’ai été surprise de la façon dont les cabinets de chirurgie esthétique traite Maeva comme si elle était un morceau de viande une fois qu’elle a accepté la chirurgie. Je ne sais pas si c’Est comme ca partout mais ca a changé ma perception de la chirurgie.

Un autre point positif est la première partie où avant même de commencer l’histoire, l’auteure nous récence tout les problèmes qu’il y a eu avec les implantations mammaires et nous averti que nous ne sommes pas à l’abri de problème.

Même si je n’étais pas au courant de tout, cela m’a confortée dans l’idée que je ne suis pas du tout prête à sauter le pas et je ne le serais sans doute jamais. Non pas que j’assume mais je préfère avoir ma petite poitrine que j’ai et qu’elle soit en bonne santé plutôt que faire une augmentation et peut-être faire partie de celles qui auront des problèmes ou qui au final n’accepte pas cette nouvelle poitrine.

Et comme m’a dit une jour une vendeuse : « Un soutient gorge rembourré coute moins chère qu’une opération ».


En Bref

Un avis très personnelle sur ce livre, qui m’a touché et déranger mais qui m’a aussi permise de changer ma façon de voir cette opération qui est de plus en plus banalisée.


Les Points Positifs

  • Le sujet de la chirurgie esthétique et de l’acceptation de soi
  • La documentation que l’auteure nous apporte
  • Ma nouvelle perception de la chirurgie

Les Points Négatifs

  • La façon dont Maeva gère la manière d’arriver à ses fins.
  • Au-delà de ce sujet, l’histoire est légère

Ma Note

3,75/5


Et toi, l’as-tu lu ? Qu’en as-tu pensé ? 😉

Un commentaire sur « Projet C de Nadine Poirier »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s